Menu
kit culture de Pleurotes  BIO Neuf

kit culture de Pleurotes BIO

 €26.00

CH008

 Livraison prévue :

29/10/2020

En achetant ce produit vous pouvez récupérer 26 points de fidélité. Vous cumulerez 26 points qui vous donnerons droit à une remise de  €0.78.


Kit de Culture de Pleurotes BIO :

Les kits de culture de champignons comestibles Champi Pousse sont BIO et de fabrication Française (Bretagne) .
 

Le kit de culture BIO Pleurote, comme tous les kits de culture BIO Champipousse, saura vous séduire par sa simplicité de mise en oeuvre et ses résultats spectaculaires.

Comment procéder ?
Il se présente sous forme d'un cube recouvert d’une bâche noire. Il vous suffira de pratiquer des incisions sur les faces du bloc (voir mode d'emploi). Au bout de 2 à 3 semaines, vous pourrez alors vous régaler grâce à votre 1ère récolte de pleurotes que l'on appelle "volée". Si vous suivez bien les instructions, vous pourrez obtenir au minimun 3 volées sur 2 - 3 mois, selon les conditions (température, humidité, éclairage).


Les bienfaits du Pleurotes BIO : il est riche en :

- fibres alimentaires

- vitamines B

- minéraux

- protéines

Reconnu pour ses qualités gustatives par les plus grands chefs, le pleurote accompagnera à merveille viandes, volailles et poissons.


Le conseil Champi Pousse :

Placer le kit de culture dans une pièce fraîche 12° à 20° (température idéale 15°). Eviter absolument la proximité de toutes sources de chaleur (radiateur, appareil électrique, baie vitrée, conduits ou tuyaux de chauffage, etc...). Ne pas exposer au rayonnement direct du soleil. Surveiller bien l'humidification, comme indiqué dans le mode d'emploi.


Composition :

Paille de Blé pasteurisé biologique 90 %*

Son de Blé biologique 7 %*

Mycéllium biologique 2 %*

*issu(e) de l'agriculture biologique


Dimensions : 28 cm x 24 cm x 22 cm

 

Informations complémentaires, le mot du producteur :

Le pleurote fait partie des végétaux les plus légers, ainsi son apport calorique ne dépasse pas les 15 kcal/100 g. Un avantage à préserver en contrôlant l'ajout de matière grasse lors de la cuisson.
Par ailleurs, sa richesse en fibres (3 g/100 g) le rend particulièrement efficace sur le fonctionnement du transit intestinal. Très bien pourvu en protéines (2 g/100 g), chose rare pour un légume frais, ce champignon contient en plus une belle quantité de minéraux : du potassium, du phosphore mais surtout du fer. L'organisme manque souvent de ces substances, qui participent au bon fonctionnement des cellules. Le pleurote constitue ainsi une excellente source d'énergie.
On trouve également sous son chapeau un panel complet de vitamines. Toutes celles du groupe B sont représentées, et notamment la vitamine B12 ou riboflavine. Indispensable à la croissance et au développement, elle a également des propriétés antioxydantes intéressantes.
Autre atout du pleurote : renfermer des vitamines plus rares : D, qui renforce le squelette, E, qui protège des radicaux libres, et K, qui favorise la circulation sanguine.
 
Une fois cueilli, il faudra le consommer rapidement car c'est malheureusement le champignon le plus périssable, d’ou l’intérêt de le produire soi même.
Il pourra tout de même être conservé 1 semaine, placé dans un récipient qui ne soit ni hermétique ni trop ouvert, à une température comprise entre 0 et 4°C.
 
Vous pourrez le nettoyer en essuyant son chapeau à l'aide d'un linge humide, bien essoré afin d'éviter de "noyer" le champignon.
 
Consommez-le après qu'il ait sué dans une poêle à feu doux, assez longuement car sa chair est plutôt ferme. On pourra même détacher et hacher son pied afin de le faire cuire en premier pour obtenir une cuisson plus uniforme.
Une fois l'eau de végétation rendue, il peut être poêlé, braisé ou sauté, seul ou mêlé à d'autres champignons des bois. Nature ou agrémenté de persillade, il accompagne alors volontiers les viandes et les poissons blancs ainsi que les pétoncles. C'est également un compagnon de choix pour toutes les préparations à base d'oeufs, et notamment l'omelette. Il se prête à la réalisation de tartes et de tourtes. Les pâtes et le riz aussi prennent une autre dimension agrémentés de ce champignon à la saveur prononcée.
 
En Hongrie, on cuisine un goulasch où il est à l'honneur, avec des oignons, des pommes de terre, des tomates et du paprika. Les Grecs, quant à eux, préfèrent le faire griller au barbecue, arrosé d'huile d'olive et de jus de citron.